RÉSULTATS

Created with Sketch. Les carrières produisent majoritairement des PM10 et peu de PM2.5

Les résultats en bref

Les résultats du programme EMCAIR montrent que :

- les dépôts de poussières sont plus élevés au sein de la carrière que dans son environnement proche. Les émissions en carrière restent confinées au sein de la carrière,

- les carrières produisent majoritairement des poussières sédimentables (qui retombent très vite),

- les particules qui restent en suspension (qui retombent moins vite), sont majoritairement des PM10 et peu de PM2.5.

Une carrière fonctionne donc comme un « puit » : les particules qu’elle produit retombent en son sein.

Les mesures réalisées au cours des campagnes 2015 - 2017 et leur interprétation montrent que les dépôts de poussières et les concentrations en PM sont plus élevés en carrière que dans leur environnement proche. Cela s’explique par la proximité des sources d’émission en son sein, notamment le transport, le déstockage, le traitement… Les carrières produisent majoritairement des PM10 et peu de PM2.5. Le rapport PM2.5/PM10 est inférieur à 0.2. 

Par ailleurs, il est observé que l’empreinte chimique des particules en suspension correspond à celle de la roche exploitée. L’importance des dépôts de poussières en carrière souligne que les particules produites ont une durée de vie en suspension courte en raison de leur densité élevée. Une carrière fonctionne alors comme « puits » puisque les particules qu’elle produit retombent en son sein.

Récapitulatif des résultats des mesures réalisées en carrières

Les figures ci-après illustrent les résultats des concentrations de PM10 et PM2.5 mesurées sur l’ensemble des sites ainsi que des ratios PM2.5/PM 10.

  • Concentrations moyennes PM2,5 – Bilan phase 1 (Hauts de France) +
  • Concentrations moyennes PM2,5 – Bilan phase 2 (Hauts de France) +
  • Évolution des PM10 sur tous les sites en moyennes journalières (Pays de la Loire) - Campagne estivale +
  • Évolution des PM10 sur tous les sites en moyennes journalières (Pays de la Loire) - Campagne hivernale +
  • Évolution des ratios PM2.5/PM10 par semaine et pour chacun des sites +

Created with Sketch. La dispersion des émissions de poussières est limitée à proximité des carrières

  • Les mesures instantanées réalisées autour des carrières mettent évidence une influence des émissions de poussières des carrières sur la concentration de PM10 de leur environnement proche, en particulier lors de certains épisodes météorologiques (temps sec et/ou venteux). Cette influence des carrières sur les concentrations de PM10 de leurs abords est également confirmée par les analyses chimiques.
  • Pour les PM2.5, l’influence des émissions des poussières des carrières n’est pas observée dans les mesures instantanées. On en décèle une part très faible grâce aux analyses chimiques.
  • Pour les dépôts atmosphériques (résultats jauges Owen), l’étude montre que la dispersion aux abords de la carrière reste limitée. Les analyses chimiques confirment que les émissions sont issues de la carrière du fait de l’identification des marqueurs des roches exploitées : Ca (calcium) pour la roche calcaire, Fe/Al (rapport fer/aluminium) pour les roches comme le Grès ou le Gneiss. D’autres poussières provenant des influences maritimes, des exploitations agricoles et du chauffage urbain (bois) ont également été identifiées.
  • En termes de qualité de l’air, et en extrapolant les mesures réalisées sur une année entière, on observe que les seuils réglementaires (PM10 et PM2.5) sont respectés sur l’ensemble des stations de mesures situés autour des carrières. On note une seule exception pour les PM 10 au niveau d’une des stations de mesures implantées à proximité des carrières des Hauts de France.

Récapitulatif des résultats des mesures réalisées hors carrières

Les figures ci-après illustrent les résultats des concentrations en PM10 et PM2.5 mesurées sur l’ensemble des stations.

    • Évolution des concentrations de PM10 en moyennes journalières de la phase 2 des Hauts de France +
    • Composition élémentaire des dépôts mesurés par les jauges OWEN sur les 3 sites d’études +
    • Relation entre chimie et mesure en ligne +
    • Tableau récapitulatif des campagnes EMCAIR +

    Created with Sketch. Les concentrations de PM10 sont corrélées aux poussières sédimentables

    Les poussières sédimentables (dépôt de poussières) sont par définition le résultat du dépôt de poussières sur le sol et la végétation. Au cours des campagnes réalisées, elles ont été recueillies sur chaque station de mesure dans les jauges Owen. En complément, des échantillons de poussières sédimentables ont été prélevés à proximité des sources d’émission les plus élevées en carrière (concasseurs, cribles, stock…). Ainsi, on retiendra que :

    • Les dépôts de poussières sont constitués de particules de tailles variées (0.1 à 250 μm de diamètre).
    • Il existe une corrélation entre les PM10 et les poussières sédimentables. Ce qui permettrait d’utiliser ces dernières comme un indicateur de tendances des PM10 des carrières.
    • En revanche, il n’y a pas de corrélation entre les PM2.5 et les dépôts de poussières car leurs proportions sont très faibles dans les poussières des carrières. La présence des PM2.5 dans les poussières sédimentables n’est pas significative.
    • La remobilisation des poussières sédimentables peut remettre en suspension des fractions de PM 10 et de PM2.5 dans une moindre mesure.

    Les figures ci-après illustrent l’évolution des PM10 et PM2.5 en fonction des poussières sédimentables.

    • Corrélation entre PM2,5 et poussières sédimentables +
    • Corrélation entre PM10 et poussières sédimentables - Bassin de Marquise +
    • Corrélation entre PM10 et poussières sédimentables - Région Ouest +
     

    © Copyright 2018. Studio BRIK

    Crédits| Mentions légales| Plan du site





    Retour à la recherche

    Dupont Recyclage and Co


    DÉTENTEUR DES AUTORISATIONS : S.N.C Graves de Mer

    NAVIRES

    Type :
    Type :

    CONTACT :

    Un conctact

    AUTORISATIONS

    HISTORIQUE DES VOLUMES EXTRAITS :

    Un conctact

    NATURE DE MATÉRIAUX

    AUTORISATIONS D’EXPLOITER

    DATES